Des outils faits maison

Nous savons tou.te.s comme ça peut vite devenir compliquer d’étudier des occurrences dans une feuille de calcul quand on a de nombreux attributs à examiner.

Si certain.e.s étaient intéressé.e.s, on pourrait consacrer l’année prochaine un atelier du Club Corpus à apprendre (ensemble et dans un esprit de convivialité et d’entraîde, comme toujours !) à créer ce type d’outil, qui s’appelle UserForm.

En attendant, je souhaite à toutes et à tous un très bel été. Avancez bien dans vos recherches ! 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Kimberly Oger (20 juin 2019). Des outils faits maison. Club Corpus. Consulté le 24 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/mzcn


Ce contenu a été publié dans Non classé, Outils par Kimberly Oger. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Kimberly Oger

Membre active du Celiso (UR 7332) et américaine d'origine, j'ai rédigé ma thèse de linguistique anglaise sous la direction de Wilfrid Rotgé à Sorbonne Université. Spécialiste de l'anaphore verbale en anglais, je travaille sur une utilisation particulière de DO à l'oral dans des contextes anaphoriques en anglais britannique, de type "I will do" ou "She might have done". J'ai mené dans le cadre de ma thèse la première étude approfondie de ce phénomène. Elle porte sur un échantillon composé de 483 occurrences, relevées dans la composante orale du BNC, le British National Corpus et analysées dans une perspective sémantico-syntaxique, phonologique et socio-linguistique. Le tout s'insère dans une étude plus vaste de comparaison avec les principales formes d'anaphore verbale que sont do this/that/it, do so et l'ellipse post-auxiliaire. Je suis également, depuis septembre 2017, PRAG de linguistique à l'UFR d'études anglophones de Sorbonne Université.

Une réflexion sur « Des outils faits maison »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.