Written BNC2014

Good News!!!

Aujourd’hui, Lancaster University lance le Written BNC2014, qui vient compléter la nouvelle édition du British National Corpus. Voici comment ils le présentent (link) :

The British National Corpus 2014 (BNC2014) is a major project led by Lancaster University. We created a 100-million-word corpus (a large collection of ‘real life’ language) of present-day British English. This corpus can be used by researchers to understand more about how language works and how it is evolving. Educators, dictionary compilers and the interested public will also be able to access the corpus to find usage examples of modern British English in different genres.
The Spoken part of the corpus (10 million words) has already been released. We will be officially releasing the written part of the corpus (90 million words) on 19th November via #LancsBox X, a software package developed at Lancaster University. This will complete the BNC2014 project.

Pour une description complète du Written BNC2014 : The Written British National Corpus 2014 – design and comparability (degruyter.com)

*Image source : http://corpora.lancs.ac.uk/bnc2014/



Citer ce billet
Kimberly Oger (2021, 19 novembre). Written BNC2014. Club Corpus. Consulté le 22 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/mzd3

Ce contenu a été publié dans #LancsBox, corpus par Kimberly Oger. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Kimberly Oger

Membre active du Celiso (UR 7332) et américaine d'origine, j'ai rédigé ma thèse de linguistique anglaise sous la direction de Wilfrid Rotgé à Sorbonne Université. Spécialiste de l'anaphore verbale en anglais, je travaille sur une utilisation particulière de DO à l'oral dans des contextes anaphoriques en anglais britannique, de type "I will do" ou "She might have done". J'ai mené dans le cadre de ma thèse la première étude approfondie de ce phénomène. Elle porte sur un échantillon composé de 483 occurrences, relevées dans la composante orale du BNC, le British National Corpus et analysées dans une perspective sémantico-syntaxique, phonologique et socio-linguistique. Le tout s'insère dans une étude plus vaste de comparaison avec les principales formes d'anaphore verbale que sont do this/that/it, do so et l'ellipse post-auxiliaire. Je suis également, depuis septembre 2017, PRAG de linguistique à l'UFR d'études anglophones de Sorbonne Université.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.