EEBO corpus: 755 million words, 1470s-1690s

Mark Davies a annoncé cette semaine sur Corpora-List l’intégration du corpus EEBO (Early English Books Online) dans la plateforme de BYU.

Voici son message :

The Early English Books Online (EEBO) corpus is now available online as part of the suite of BYU corpora:

https://corpus.byu.edu/eebo/

The corpus contains 755,000,000 words of data in more than 25,000 texts from the 1470s-1690s. The corpus also provides a wide range of searches that are not available in other instances of the EEBO corpus online, including: semantic tagging, advanced part of speech tagging and lemmatization, the ability to quickly and easily create « virtual corpora », powerful comparisons across different parts of the corpus, and much more.

The EEBO corpus is part of the SAMUELS project (https://www.gla.ac.uk/schools/critical/research/fundedresearchprojects/samuels/), which also includes the Hansard Corpus (1.6 billion words in 7.6 million speeches in the British Parliament, 1800s-2000s), and which is also available from the BYU suite of corpora (http://corpus.byu.edu).


Ce contenu a été publié dans corpus par Kimberly Oger. Mettez-le en favori avec son permalien.

A propos Kimberly Oger

Américaine d’origine, j’entame ma sixième (et, je l’espère, dernière) année de thèse de linguistique anglaise sous la direction de Wilfrid Rotgé à l’Université Paris-Sorbonne. Je travaille sur une utilisation particulière de DO à l’oral dans des contextes anaphoriques en anglais britannique, de type « I will do » ou « She might have done ». Il s’agit de la première étude de ce phénomène menée dans le cadre de la linguistique de corpus. Mon étude porte sur un échantillon composé de 483 occurrences, relevées dans la composante orale du BNC, le British National Corpus.
Je suis également, depuis septembre 2017, PRAG de linguistique à l’UFR d’études anglophones de l’Université Paris-Sorbonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *